Une tomate pour vous concentrer au travail

2
1080

Une tomate pour vous concentrer au travail

Voilà maintenant plus d’un an que je travaille en utilisant la méthode Pomodoro, j’en suis tellement satisfait que je voulais vous en reparler.

Pour rappel cette méthode consiste à diviser son travail par tranches de 30 minutes, 25 minutes pleinement concentré sur ce que vous faites et 5 minutes de pause. Tous les 4 Pomodoro la pause est de 35 minutes. Simple non ?

Ne vous reste plus ensuite qu’à prévoir un certain nombre de Pomodoro pour vos tâches, par exemple moi je prévois 4 Pomodoro pour l’écriture d’un article.

J’ai découvert cette technique en lisant Le personal MBA de Josh Kaufman (livre que je vous recommande aussi d’ailleurs).

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais très souvent quand je suis en train de faire quelque chose (comme écrire par exemple) j’ai très souvent l’esprit qui part vagabonder. Je commence à penser à autre chose, et une pensée en entraînant  une autre je me retrouve très vite à mille lieues de ce que je faisais.

Résultat la tâche en cours n’est pas finie et je m’en veux.

Par contre quand j’utilise la méthode Pomodoro je reste bien sur ma tâche et je ne me laisse pas distraire, après tout je n’ai que 25 minutes devant moi.

Pourquoi est-ce que cela fonctionne ?

Dans mon cas c’est parce que cela me force à me discipliner, et ce n’est pas une mince affaire…

Cela m’oblige à me concentrer sur une seule tâche à la fois, quand je lance mon minuteur de 25 minutes je ne m’occupe plus que de la tâche que je me suis donné. Mon esprit ne s’occupe plus que d’un sujet et c’est parfait.

Ensuite le fait que le temps soit limité m’oblige à être plus efficace, plus motivé. Je dirais que c’est un dérivé de la loi de Parkinson qui dit que le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement. Donc si vous vous donnez un temps court vous effectuerez plus rapidement votre tâche.

Pour finir, et ce n’est pas la moindre des choses, je suis content de moi parce que je fini quelque chose. Quand je suis sur beaucoup de sujets à la fois je ne fini rien, et j’avoue que ce n’est pas super pour le moral.

Essayez cette technique, vous m’en direz des nouvelles !

À bientôt,
Eri Schön

PS : désolé pour le titre, c’était plus fort que moi 😡

(ce post a été initialement publié le 30 mai 2016)

2 COMMENTAIRES

  1. #Coaching #Travail #Indépendant #Indépendante #Développement #Activité #Concentration #Méthode #Pomodoro #BLOGDMA

    Bonjour Éri,

    Toujours aussi intéressants tes articles.

    La méthode Pomodoro

    Toute activité nécessite un minimum voire un maximum de concentration pour être menée à bien et à terme en appliquant la méthode Pomodoro ou d’autres. La distraction, l’éparpillement, le multi-tâches, etc…, conduisent inévitablement vers un résultat superficiel, désorganisé et non fini ou non mené à terme. Cependant avec un minimum d’intelligence, de bon sens, de pratique, etc…, cela coule de source !

    Nous faisons une multitude d’activités dans les actes du quotidien, du plus simple au plus difficile, du plus banal au plus profond. Et si l’on prend conscience des choses et de ces actes, il n’est pas difficile de se rendre compte qu’il faut un minimum de discipline, de méthodologie, d’organisation, de gestion du temps, de concentration, pour mener à bien ces actes du quotidien et cela peut s’appliquer dans d’autres domaines, comme l’exemple mentionné dans cet article.

    Alors certes des méthodes comme celle expliquée dans cet article sont utiles et intéressantes pour aider des personnes à savoir organiser leur temps pour se concentrer pleinement sur une tâche efficacement et concrètement, cependant il faut aussi savoir développer des capacités d’abstraction, de concentration, d’organisation, de timing, etc… dans un environnement où des facteurs perturbants et indépendants de soi peuvent altérer la bonne marche des choses et empêcher de mener à bien une tâche, une action, etc…

    Cela d’ailleurs pourrait-être le sujet d’un des prochains articles qui consisterait à expliquer comment mener à bien une action dans un environnement perturbant, entravant, nuisant et nuisible, tout en étant et restant concentré(e), vigilant(e), synthétique(e), réactif/réactive. Car là, ce contexte demande des capacités de concentration sur son objectif tout en étant concentré(e) sur ce qui pourrait entraver, altérer ou mettre à mal l’objectif à atteindre. Et pour le coup, il existe également des méthodes.

    Bien à toi.

    Mr Franck Delaby

Laisser un commentaire