On n’a rien sans rien

0
1056

On n'a rien sans rien

Je ne sais pas vous, mais moi je ne crois pas aux formules magiques. Pas parce qu’elles n’existent pas, mais parce qu’elles n’ont tout simplement rien de magiques.

Je suis en train de travailler sur les cours que je vous préparent pour la rentrée 2016, et je regarde à droite et à gauche ce qui ce fait comme cours et présentation.

Devenez riche et beau !

Et je trouve beaucoup de conseils pour gagner de l’argent ou réussir sa vie qui expliquent que vous pouvez y arriver facilement et en ne travaillant pas. Gagner plus en ne faisant rien, un sacré programme…

Je classe les personnes qui vous veulent nous vendre ses formules magiques pour devenir riche sans travail en 2 catégories :

  • ceux qui sont réellement riches et qui le sont devenus en travaillant dur et de longues années.
  • ceux qui ne le sont pas et qui se font de l’argent sur les croyances des gens qui les écoutent.

ou pas…

Apprendre à gagner de l’argent sans rien faire n’a rien de magique, ça n’existe tout simplement pas :

  • soit vous avez eu de l’argent sans rien faire (héritage, don familiale, …) et dans ce cas là vous pouvez le faire ‘travailler’ à votre place.
  • soit vous n’avez pas d’argent au départ, et dans ce cas là je n’ai jamais vu ni entendu parlé de quelqu’un qui, sans rien faire, devenait riche.

Tous les gens riches qui ont commencés sans apport, ont dû travailler pour gagner cet argent.

Et pourtant certains nous expliquent que nous pouvons devenir indépendant, créer un business sur internet et devenir riche, le tout en travaillant 6 heures par semaines ?!

Rien de magique

Créer et développer son activité n’a pas besoin d’être dur, cela peut même être facile. Mais je ne connais rien qui ne demande pas un minimum de travail et d’efforts.

Donc si vous tombez sur ce genre de vidéo ou autre livre, sachez que si l’auteur vous annonce un résultat sans effort ni travail c’est un gros mensonge, ou une perte de mémoire de sa part.

Mes grands parents avaient raison quand ils me disaient qu’on n’a rien sans rien

À bientôt,
Eri Schön

(ce post a été initialement publié le 18 juillet 2016)

Laisser un commentaire