Comment imaginez-vous votre activité dans 5 ans ?

1
1098

Pour bien agir maintenant, il est souhaitable d’avoir une idée (même vague) de là où vous voulez arriver. Si vous n’avez pas d’idée de votre futur, voici quelques questions qui vous aideront à imaginer votre activité dans 5 ans.

Comment imaginez-vous votre activité dans 5 ans ?

 

Quel est votre activité idéale ?

Vous allez imaginer ce que sera idéalement votre activité. Ce petit exercice vous prendra environ 10 minutes.

Soyez au calme et formulez vos réponses à haute voix, et pas simplement dans votre tête. Mon conseil c’est de vous enregistrer. J’ai testé l’écriture et l’enregistrement des réponses, et j’ai trouvé que l’enregistrement était plus efficace car il ne me distrayait pas.

Mettez-vous à l’aise, assis ou debout comme cela vous arrange. Détendez-vous et imaginez-vous dans 5 ans. Il est l’heure qu’il est et vous êtes en train de travailler. Ressentez et visualisez tout ce qui vous entoure, la luminosité de l’endroit où vous vous trouvez, l’odeur que vous sentez, ce que font vos mains.

Quand vous sentez que vous êtes bien là où vous êtes, posez-vous les questions suivantes :

  • Où êtes-vous situé et où travaillez-vous (de chez vous, dans un bureau, …) ?
  • Quels services proposez-vous ?
  • A qui s’adresse ses services ?
  • Que faites-vous dans votre activité (quel est votre poste/fonction) ?
  • Qu’est-ce qui vous rend satisfait dans ce que vous faites ?
  • Combien gagnez-vous et quel est le CA de votre activité ?
  • Avez-vous des employés ?
    • si oui combien ?
    • Quels sont leurs fonctions ?
    • Qu’apportent-ils à votre activité ?
    • Quels sont leurs compétences ?
  • Qu’est-ce que vous faites mieux que les autres ?
  • Pour quoi êtes-vous reconnu ?
  • Qu’est-ce qui fait que vous êtes unique ou différents de votre concurrence ?
  • Quel est votre USP (Unique Selling Proposition) ?
  • Comment vous sentez-vous à propos de ce business ?
  • Qu’est-ce qu’il vous inspire ?
  • Quels sont les 5 mots clés que vous utilisez pour décrire votre business aux autres ?
  • Quels sont les mots que vos clients utilisent pour décrire ce que vous faites ?

Et ensuite ?

Maintenant que vous avez une idée claire de ce qu’est votre activité idéale, c’est-à-dire celle que vous souhaitez atteindre, partagez-là avec les personnes impliquées dans votre projet : votre conjoint, vos enfants, un partenaire, des amis proches, …

Ensuite comprenez que c’est l’activité qui vous est idéale maintenant, que cela peut et va évoluer. C’est votre direction actuelle, et elle n’est pas gravée dans le marbre.

Avec cette vision de ce que vous voulez atteindre vous avez la base pour créer un plan dit « Marketing » (je vous en parlerais bientôt), l’étape suivante vous la connaissez déjà : c’est définir votre client.

Pour conclure

Avoir une direction est primordiale pour votre activité ainsi que pour vous, sinon vous avancez à l’aveugle, sans but précis. Soyez satisfait, maintenant vous en avez une !

À bientôt,
Eri Schön

(ce post a été initialement publié le 2 mai 2016)

1 COMMENTAIRE

  1. Bonsoir Éri,

    Se fixer un objectif est primordial surtout pour entreprendre toute chose dont un projet professionnel. Comme tu le dis si bien, partir à l’aveuglette n’est pas la meilleure des solutions.

    Il faut faire un véritable travail de réflexion pour bien dessiner les contours de son projet et donc de son ou ses objectifs surtout sur le temps. Toutefois, mon expérience m’a démontrer que tout commencement est un départ à l’aveuglette par la méconnaissance des choses, l’inexpérience et l’incapacité à deviner de quoi sera fait demain et surtout « dans 5 ans ».

    Mais un travail de fond comme tu le définis bien dans cet article, peut aider à y voir plus clair et à entrevoir un horizon plus large et plus lointain dans le cheminement de son projet de travailleur/travailleuse indépendant(e). Et au final, la trame que tu donnes peut s’appliquer pour tout projet ou objectif de vie ! Un travail de réflexion, un travail de préparation, un travail de prospection, un travail de prospective, un travail d’anticipation, etc… Et tout cela nécessite une bonne connaissance de son domaine et de ceux qui tournent autour, de son environnement, de son contexte général, etc….

    Et pour toutes celles et tous ceux qui auraient du mal à entrevoir les moyens de faire, il faut s’informer, se documenter, aller sur le terrain, échanger avec les personnes (comme tu l’exprimes si bien dans l’article), s’intéresser au delà de son domaine, et ne pas douter de ses capacités et de ses facultés dont tout à chacun et toute à chacune recèlent sans le savoir parfois.

    Et dans nos sociétés de consommations et de l’éphémère, il est regrettable de constater que cela ne soit pas et plus la dynamique de cette façon de faire pour entreprendre les choses de la vie ou un projet professionnel.

    J’attends avec impatience le prochain article. Bien à toi. Franck

Laisser un commentaire